Retour

Anthony BARBOZA mis à l’honneur dans le NY Times

À l’occasion de son exposition à New York jusqu’au 10 mars, Anthony BARBOZA a été mis à l’honneur dans le NY Times ! Sa série « Black Borders » est présenté avec des portraits phares de Michael Jackson ou de James Baldwin. Le journaliste new-yorkais John Leland revient sur quelques anecdotes de ses prises de vues datant des années 1970. Lire l’article du NY Times

Extrait de l’article à propos de cette photographie de Michael Jackson


« Pour comprendre les portraits d’Anthony Barboza, commencez avec la photo de Michael Jackson prise autour du 21ème anniversaire de Jackson. M. Barboza, qui a maintenant 73 ans, venait juste de finir une prise de vue couleur du chanteur pour un magazine, et il voulait prendre quelques images du chanteur pour lui-même. Il raconte qu’il avait vu Jackson enfant, alors il a arrangé l’éclairage et la toile de fond pour projeter une version fantomatique de la pop star avec ses pieds en l’air, comme un petit garçon sur un terrain de jeu. Au premier plan, les pieds de M. Jackson sont hors du cadre, et son visage est adulte, stoïque.

« Ce n’est pas seulement une image d’une personne », a déclaré M. Barboza à propos de ses portraits, depuis sa maison de Westbury, à Long Island. « J’essaie de mettre une partie de ma perception de chaque personnalité sur la photo. Donc, c’est une image d’eux, mais c’est aussi ce que je ressentais pour chaque individu. »

John Leland

 

Anthony Barboza


Représenté depuis 2008 par la VOZ’Galerie, cet artiste, photographe, écrivain et historien noir-américain, a commencé sa carrière de photographe en 1964 avec l’Atelier Kamoinge. Après avoir travaillé comme photographe dans la U.S. Navy pendant trois ans, il ouvre, en 1969, son studio de photographie à New York. Durant les dix années suivantes, il devient un des photographes de publicité et de mode les plus courus.

Son travail commercial lui permet de nourrir ses passions artistiques et de mener à bien différents travaux personnels. Ses photographies sont largement influencées par la poésie et la musique particulièrement par son amour du jazz. Outre ses magnifiques portraits de musiciens où Miles Davis – qu’il photographia à de nombreuses reprises – figure en bonne place, Anthony Barboza a construit une oeuvre photographique engagée avec la série «Black Dreams/White Sheets».

Anthony Barboza se consacre également à l’enseignement. Il donne des cours au centre international de photographie de New York, au Musée de l’École des Beaux-Arts de Boston ou au Columbia College de Chicago. Ses oeuvres sont aujourd’hui dans de nombreuses collections particulières ou musées comme le Brooklyn Museum of Art, le Studio Museum of Harlem, Chiang Kai-Shek Memorial Hall à Taipei, Taiwan, le Museum of Fine Arts de Houston ou le Museum of Modern Art à New York qui possède dans ses collections « Nigila, NYC, 1973 ».

 

Voir le portfolio d’Anthony Barboza

Faire une demande d’acquisition

Lire l’article du NY Times