GALERIE D'ART
BANQUE D’IMAGES
VOZ’REZO
Se connecter
Auteurs de A à Z
VOZ’Info
Espace perso
VOZ’Partners
VOZ’Store
VOZ’Workshop
Recherche
 

VOZ’Rezo ?
L’esprit VOZ
Achat coup de cœur
Aide
Dédicaces
Espace auteurs
Edito
Qui sommes-nous ?
Notre vision
 
Boulogne- Billancourt Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Située dans le triangle d’art boulonnais, les galeries fondatrices de « Carré sur Seine » s’inscrivent dans la lignée d’une ville fortement ancrée dans les arts et l’image. Ville de tous les arts, elle a su attirer près de 90.000 visiteurs à l’occasion de l’exposition « Brigitte Bardot » en 2009 à l’espace Landowski. Avec huit galeries d’art contemporain et six musées, dont le dernier né, le musée Paul Belmondo, a ouvert ses portes fin 2010, Boulogne affirme son rayonnement culturel à l’instar des années 30, âge d’or culturel de la ville.

La période de l’entre-deux-guerres fut en effet intensément créatrice pour la ville, donnant lieu à un véritable bouillonnement d'innovations techniques, industrielles, sociales, artistiques et architecturales. Qu’il s’agisse de Marc Chagall ou de Paul Landowski, de Joseph Bernard ou de Juan Gris, des artistes ont élu domicile ou travaillé dans la commune, lui imprimant sa marque, tel le sillage de pierre laissé, dans le quartier des Princes, par Mallet-Stevens, Auguste Perret, Tony Garnier ou Le Corbusier dont l’œuvre architecturale et urbaine est aujourd’hui proposée pour être classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. L’essor de la ville est tel qu’elle sera, en février 1934, la première à l’extérieure de Paris à recevoir le métro avec le prolongement de la ligne 9. Le patrimoine architectural des années 30 de la ville de Boulogne est aujourd’hui le plus important de cette époque en France. Un parcours renommé a été mis en place au sein de la ville pour découvrir les différentes réalisations significatives.

Durant la première moitié du XXe siècle, Boulogne fut aussi la ville des moteurs d'avion avec l’installation de Louis Blériot ou des frères Farman, celle du cinéma avec l’implantation du studio de Billancourt en 1926 et en 1942, des mythiques studios de Boulogne où seront tournés nombre de chefs d’œuvre de Pagnol, « Napoléon » d’Abel Gance ou « La Grande Illusion » de Jean Renoir... Enfin, celle de l’automobile avec l’épopée du constructeur Renault et le développement de ses vastes usines dans Boulogne et notamment sur l’emblématique île Seguin.

L’aménagement de l’île Seguin engage, aujourd'hui un programme d’exception, à vocation internationale, pour un site unique en Île-de-France. Au cœur d’une opération d’aménagement largement engagée et déjà vivante, emblématique de la créativité et de l’esprit d’entreprise de la Ville de Boulogne-Billancourt et de la communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest, l’île accueillera des équipements culturels d’excellence, qui feront toute leur place à la musique, aux arts contemporains, aux arts vivants, au cinéma et à la création numérique.

Jean Nouvel, architecte de renommée internationale, conçoit le projet urbain et durable qui donnera toute son attractivité à l'île Seguin. Ce projet abrite à présent la Fondation Lecoultre qui y a installé un espace pionnier, un lieu inédit dédié à l’expression artistique contemporaine et à la richesse des échanges qu’elle suscite : le pôle des arts plastiques et visuels R4.

 
 
Hover here, then click toolbar to edit content
 


"Banque d'images" spécialisée dans la photo d'illustration créative destinée à la vente en ligne de droits d'auteur et de tirages d'art,
dédiée aux utilisateurs professionnels et à la communauté des amateurs de photographies argentique et numérique.